Conférence-débat "Évasion fiscale massive : poison de notre démocratie" - Quatre lanceurs d'alerte témoignent... - Lundi 15 mai 2017 - Huy PDF Imprimer Envoyer

Aff A3 PAC Huy Waremme Jean Jaurès 2000

L'Atelier Jaurès, La CGSP de Huy et le PAC Huy-Waremme vous convient à la conférence-débat "Évasion fiscale massive : poison de notre démocratie". Quatre lanceurs d'alerte témoignent...

Avec Alain Lallemand, Journaliste au "Soir" et membre de l'International Consortium of Investigative Journalists, Michel Claise*, Juge d'instruction spécialisée dans les matières financières, Ahmed Laaouej, Député fédéral PS et Président de la Commission d'enquête "Panama Papers" et Manuela Cadelli*, Présidente de l'Association syndicale des Magistrats.

* Pour des raisons indépendantes de leur volonté, Michel Claise et Manuela Cadelli ne pourront intervenir lors de ce débat. Ils seront respectivement remplacés par Philippe Wiomont, Inspecteur principal au SPF Finances et délégué CGSP AMIO Finances, et par Pierre Lambillon, Conseiller à la Cour du Travail de Liège et administrateur de l'Association syndicale des Magistrats, ou par Thierry Marchandise, ancien Procureur du Roi de Charleroi et administrateur de l'Association syndicale des Magistrats.

Lundi 15 mai 2017 à 20h00
Huy, local de la CGSP, rue du Neumoustier 8
Entrée gratuite. Verre de l'amitié
Réservation souhaitée au 085/82.45.55

"Alors même que notre modèle social est menacé, que les pauvretés et les précarités s'accroissent, que les inégalités se creusent, que les États manquent de moyens pour assurer leurs rôles régaliens, que les gouvernements ne semblent avoir aucune marge de manœuvre pour rendre espoir dans un avenir meilleur, la fraude fiscale en Union européenne est estimée à mille milliards d'euros (estimation de la commission européenne elle-même) dont 30 milliards en Belgique !!!

Toute fraude fiscale est ignoble puisqu'il s'agit de profiter des services collectifs tout en voulant échapper à leurs financements. Mais quand la fraude fiscale est massive et organisée, quand elle bénéficie de conseils de sociétés d'audit et de juristes spécialisés, de la collusion des banques, des paradis fiscaux et des États eux-mêmes, alors la fraude fiscale devient un crime majeur contre la société, l'État de droit et la démocratie.
Or, malgré les lanceurs d'alerte (citoyens outrés, journalistes courageux, juges indignés), rien de crédible, à la hauteur du crime et des terribles conséquences qui pourraient en résulter, ne semble entrepris au niveau des États et de l'Union européenne pour remédier à ce crime majeur.
Sans une mobilisation citoyenne à la hauteur du défi, c'est tout notre système démocratique qui se délite et il ne faudra pas s'étonner de voir émerger des forces politiques qui prôneront l'urgence et l'efficacité pour faire régner la force au mépris du Droit. Ce ne serait pas la première fois.

En fin de débat, après avoir mieux cerné ce problème nous nous poserons la question de savoir comment agir collectivement et en réseau pour tenter de mettre fin à ce véritable fléau que représente la fraude fiscale en Belgique et en Union européenne. Nous vous invitons d'ores et déjà à consulter et à signer la pétition de WeMove.eu "Stop à l'évasion fiscale des entreprises" sur https://act.wemove.eu/campaigns/stop-evasion-fiscale-entreprises"

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 21